Centre d'Études pour le Financement du Développement Local

LE MRLD

Le CEFDEL sponsorise la création d’un mouvement pour la renaissance, la liberté, et le développement (MRLD-MOM SA BOPP) porteur de ses valeurs. L’indépendance des nations Africaines acquises de haute lutte n’a pas eu de répercussions réelles sur le développement économique du continent pour pouvoir donner à la liberté et à l’autonomie leurs véritables dimensions. Le recours excessif à l’aide extérieure dont la coopération décentralisée représente aujourd’hui un filon a également contribué à maintenir l’Afrique dans les liens de la dépendance jusque dans nos communautés de base à partir desquelles son développement et sa renaissance devront se construire.

Le MRLD s’engage à faire prendre conscience à ses adhérents de cet état de fait et à créer un nouvel acteur ancré dans des valeurs de liberté et d’autonomie pour réaliser le développement. La liberté de nos communautés de base à pouvoir s’autodéterminer en fonction de leurs valeurs culturelles et de leurs ressources économiques propres, ne pourra s’affirmer sans une autonomie de choix véritable. Cette liberté nous voulons l’affirmer en nous imposant une discipline consensuelle dans le choix des modes de financement des préoccupations des populations que nous voulons compatibles avec les valeurs de liberté et d’autonomie prônées par le MRLD. La renaissance de l’Afrique est possible, si nous prenons conscience de nos capacités et de nos compétences et si nous optons pour des méthodes de financement du développement compatibles avec les valeurs de liberté.

Le MRLD entend ainsi inscrire son action dans le cadre de la recherche de consensus citoyens à la base sur les préoccupations des populations et sur leurs solutions de financement compatibles avec les valeurs de liberté et d’autonomie, garantes de la renaissance des communautés de base. Cette démarche du MRLD et les résultats attendus reposent sur une animation de ses structures de base. Il s’agira de vulgariser les valeurs du mouvement et les consensus locaux, d’aider à faire l’inventaire des ressources (humaines et collectives) locales disponibles et sous-utilisées, de s’assurer que les pouvoirs publics locaux gèrent les ressources publiques de façon efficiente pour satisfaire les besoins des communautés de base, et enfin de soutenir le CEFDEL pour l’introduction de monnaies régionales capables de stimuler le développement à la base par la mise en valeur de ressources locales sous-utilisées.

Il s’agira de:
Faire en sorte que les municipalités et les conseils ruraux s’acquittent de toutes les charges relevant de leurs compétences et de leurs responsabilités conséquemment aux moyens dont ils disposent.
’D’encourager les populations à faire ce qu’elles peuvent faire par elles-mêmes et que les municipalités et l’Etat ne peuvent faire pour elles.
De soutenir le Centre d’Etudes pour le Financement du Développement Local (CEFDEL) dans la recherche et la mise en œuvre de solutions innovantes de financement du développement local adaptées au contexte de sous-utilisation des ressources humaines, financières, et matérielles des communautés économiquement intégrées.

 

IDEOLOGIE