Centre d'Études pour le Financement du Développement Local

LE PROJET PILOTE

Les méthodes de financement du développement local qui s’appuient sur l’introduction de monnaies complémentaires ont besoin d’un minimum de cohésion sociale pour réussir dans une cité-région donnée. Le CEFDEL cherche à s’appuyer sur ce levier pour élargir l’accès au financement aux Communautés Economiquement Intégrées (CEI) qui sont des cités-régions aux activités économiques largement complémentaires dans un espace ayant comme épicentre une grande ville. Dans ces CEI il existe une capacité de production sous utilisée ayant en face d’elle une demande liée à la pauvreté non exprimée sous forme monétaire. Ce qui fait qu’elle n’est pas effective.

 

Cependant la ville est un concentré de demande du fait de la densité de la population, qui peut jouer efficacement la fonction de réceptacle d’un modèle approprié d’injection monétaire qui pourrait rendre effective cette demande pour une production possible. De ce point de vue, nous constatons que les CEI du Sénégal souffrent de l’absence de ce modèle capable de créer de la richesse de manière durable, donc une source de ressources fiscales d’ordre public, Ce constat laisse présager généralement au sein de ces communautés de base de faibles capacités financières, l’insuffisance des services urbains et surtout l’absence de stratégies appropriées de développement local leur permettant d’être éligibles et crédibles au prêt.

 

Pour renforcer le pouvoir d’agir des habitants dans les différents quartiers d’une CEI, le CEFDEL prône un modèle de monnaie complémentaire à injecter dans la CEI par une institution qu’il va promouvoir, une monnaie complémentaire que ses membres achèteront avec des FCFA et utiliseront comme moyen d'échange entre eux. Cette monnaie complémentaire sera sous forme papier et/ou électronique et convertible chez l'institution émettrice au taux de change en vigueur décidé par les membres dans les organes de gouvernance de l'institution. Les FCFA qui seront gardés par ladite institution et investis en avoirs liquides et moins liquides permettront de financer les besoins de la communauté dans cette monnaie complémentaire à des coûts moindres tout en se tenant prête à satisfaire toute demande de monnaie complémentaire en FCFA visant à faire des achats dans ou hors de la communauté en CFA, d’où l’importance que le CEFDEL accorde à la bonne définition du périmètre géographique de la CEI. En effet, le CEFDEL a choisi de définir les CEI de sorte qu’elles représentent des communautés interdépendantes dans un espace de proximité et soient dotées d’une balance des paiements soutenable (donc ne subissant pas des fuites soutenues de liquidité) vis-à-vis des autres CEI et du reste du monde.

 

L’institution émettrice de monnaie complémentaire qui va opérer dans les périmètres des CEI bien définis (Dakar-pikine, Thiès, Kaolack, Ziguinchor, Saint-Louis, villes polarisantes) aura la vocation, comme fiducie représentant ses membres à l'échelle nationale, d’investir dans le développement local. Elle participera à la mobilisation de ressources des communautés de base pour leur compte qu’elle complétera en participant à la levée de fonds sur les marchés nationaux, régionaux et internationaux pour financer les infrastructures des CEIs (et les municipalités qui la composent) aux finances publiques viables. Pour mobiliser les acteurs locaux autour de cette initiative, le CEFDEL a sponsorisé un mouvement citoyen (le Mouvement pour la Renaissance, la Liberté, et le Développement—MRLD) qui aura pour rôle de faire l’inventaire des ressources (humaines et collectives) locales disponibles et sous-utilisées, promouvoir l’utilisation de la monnaie complémentaire dans la CEI, et de s’assurer que les pouvoirs publics des CEIs utilisent les ressources publiques de façon efficiente pour satisfaire les besoins des communautés de base.

 

Le CEFDEL, souhaite contribuer à l’autonomie et à la liberté des communautés de base gages de la renaissance africaine à travers l’appui à l’émergence d’un vaste mouvement citoyen à l’échelle de la CEI. Ce mouvement vise à conscientiser les populations sur la nécessité de trouver des solutions financières locales à leurs préoccupations et aspirations. ( Voir le Guide du Relais).